L'Agence de l'entrepreneuriat en Méditerranée
Réseaux sociaux
Facebook Acim        LinkedIn Acim
Rechercher
Regard
Formation et professionnalisation des acteurs
Tunisie


23/01/2018 

Accompagnement

Une trentaine d'acteurs de l’accompagnement réunis à Tunis pour appuyer l'entrepreneuriat de la diaspora tunisienne

ACIM et le CAWTAR ont réunis plus d'une une trentaine d'acteurs lors d'un focus group à Tunis le 23 janvier 2018 pour réfléchir à l'accompagnement des porteurs de projet de la diaspora. L'objectif était de construire un parcours de formation destiné à une quinzaine de coach-accompagnateurs dédiés à l'accompagnement des porteurs de projet de la diaspora en Tunisie. Cet atelier constitue la première étape de la mise en oeuvre du projet DÂAM.

Cadre du focus group

Le projet DÂAM s’inscrit dans la composante 2 du projet Lemma qui vise au renforcement des capacités pour la mobilisation des compétences des Tunisiens à l’étranger et à l’intégration de la migration dans le développement local et régional.

L’objectif de DÂAM est de renforcer les capacités de 15 accompagnateurs à la création d’entreprise pour constituer un pool d’experts dédiés à l’accompagnement des porteurs de projet de la diaspora tunisienne.

Ces 15 professionnels bénéficieront d’un parcours de formation "sur mesure" composé de modules de formation (19 jours) qui se déroulera durant le second trimestre 2018. Ce parcours vise à renforcer les capacités d’accompagnateurs déjà expérimentés dans les domaines de la posture professionnelle, de l’approche coaching, de l’appropriation d’outils et de méthodes innovants, de la relation interculturelle, de la communication interpersonnelle et de la dynamique de réseau.

Ce parcours de formation s’intègre également dans le cadre des formation proposées par le réseau SIEMed qui rassemble une cinquantaine de structures de l’accompagnement du bassin méditerranéen.

Objectifs du focus group

En amont de cette formation et de la sélection des bénéficiaires, ACIM et CAWTAR ont organisé un focus group le jeudi 23 janvier 2018 à Tunis à l’hôtel Majestic.

Le but de ce focus group était d’affiner la construction du parcours de formation prévu et de valider les modules en tenant compte des attentes des principaux acteurs concernés (accompagnateurs et structures d’accompagnement, porteurs de projet, chefs d’entreprise) ; ainsi que de sensibiliser les acteurs institutionnels aux besoins en termes d’accompagnement des créateurs d’entreprise de la diaspora.

Les objectifs posés de ce focus group étaient :

  • Favoriser le dialogue entre institutions tunisiennes, structures d’accompagnement et experts en création d’entreprise, coordinateurs d’appui à l’entrepreneuriat de la diaspora, et chefs d’entreprises et associations de la diaspora ;
  • Identifier les spécificités et les besoins des porteurs de projet de la diaspora ;
  • Identifier les atouts des structures existantes (institutions, ONG, cabinets privés,…) et leurs besoins en renforcement des capacités ;
  • Partager les expériences des différents acteurs ;
  • Faire émerger des propositions concrètes et pragmatiques d’amélioration de l’accompagnement des entrepreneurs TRE ;
  • Proposer des actions et des éléments de langage pour cibler efficacement la diaspora et l’informer sur la réalité du climat des affaires et des opportunités d’investissement. 

Les participants ont été amenés à travailler sous la forme d'un brainstorming selon la méthode du "world café" autour de 5 questions thématiques organisées  :

  1. Comment cibler efficacement la diaspora pour lui diffuser l’information sur le climat des affaires (législation, financements, secteurs, etc…) et les opportunités d’investissement en Tunisie ? 
  2. Quel type d’accompagnement (posture, outils, forme) souhaiteriez-vous pour les porteurs de projet de la diaspora ? 
  3. Quels sont les besoins spécifiques des porteurs de projet de la diaspora dans leur parcours de création d’entreprise ? 
  4. Quels sont les atouts et les forces des structures d'accompagnement tunisiennes pour soutenir les entrepreneurs de la diaspora ? 
  5. Quels sont les besoins des structures pour optimiser l’accompagnement de la diaspora (formation, outils, ressources humaines) ? 

Participants

37 participants ont répondu à l'invitation du CAWTAR et d'ACIM, parmi lesquels 4 représentants d'institutions tunisiennes, 2 représentants d'organisations patronales, 10 représentants de structures d'accompagnements, 4 représentants d'associations de Tunisiens résidant à l'étranger, 8 représentants d'organismes de coopération et de bailleurs et 4 chefs d'entreprise de la diaspora.

Liste des participants

ACIM

MANRY Veronique

Chef de projet Diasporas

ACIM

TABARD Sandrine

Directrice de programme, coach certifiée

Allobledi - Diaspora Invest

BOUZIDI Samir

General Manager

ANATE - Association des nouvelles actions des Tunisiens de l'étranger (France)

HAJ ALI Sadok

SG

ANATE - Association des nouvelles actions des Tunisiens de l'étranger (France)

MANSOUR Houcine

Président

ATUGE France

BESSAAD Khaoula

Club Entrepreneurs + Club ATUGE au féminin

Bureau DEFI (Coaching et Formation)

GHAZOUANI Ahlem

Coach professionnelle

Cabinet Ferchoui

FARZA Zied

Conseiller financier

CAWTAR

BCHIR Hedi

Coordinateur de projet

CAWTAR

BOURAOUI Soukeina

Directrice exécutive

CAWTAR

MAHJOUB Nifel

Coordinateur de projet

Centre d'affaires pilote du Grand Tunis

ARFA Mohamed

Directeur général

CIES

BEN Mbarek Anis

Chargé des domaines de la migration

CIES

SCHIOPPETTO Viera

Cheffe du projet PINSEC : Jeunes, femmes et migrants

COFUNDY / Afrikweety

HEMDANE Thameur

 Co-fondateur

CONECT

GHARBI Douja

1ère Vice-Présidente

ENDA

BABDALLAH Bahija

Coordinatrice projets

Expertise France

FORTUNIER Anna

Chargée de suivi projets Lemma

Expertise France

MEHIAOUI Sophiane

Coordinateur projet Lemma

Fashion Vigilant

JELJELI Majdi

Chef d'entreprise

FIPA

GARA Ramzi

Chargé de la coopération internationale

FIPA

TOUIL Nadia

Chef de service (évènements & rencontres de coopération en Tunisie)

GIZ Tunisie

TARSSIM Oula

Responsable Programme Migration pour le Développement

GIZ Tunisie 

ZAGHDOUDI Nora

Experte technique

IRD Meet Africa

PRINGAULT Olivier

Coordination Meet Africa Tunisie

Lab'ESS

MONASTIRI Fawzi

Responsable des opérations

Mercy Corps

ELLEUCH Faïza

Capitalisation / Partenariats

UTICA - Ministère de la Femme

MLIKA Sameh

Présidente UTICA Ben Arous - Coach accompagnatrice - Chef de projet Régionalisation

MOUFIT - Mouvement français des investisseurs tunisiens

BEN GHANEM Nabil

 Chef d’entreprise

MOUFIT - Mouvement français des investisseurs tunisiens

BOUGHZALA Lotfi

Président

POSITIVER - Association Tunisienne pour le Soutien des initiatives dans les Régions

BEN ABID Abdelaziz

SG - Facilitateur, Accompagnateur en création d'entreprises

POSITIVER - Association Tunisienne pour le Soutien des initiatives dans les Régions

MANSOURI Salwa

Membre

POSITIVER - Association Tunisienne pour le Soutien des initiatives dans les Régions

NASRI Ines

Présidente

Secrétariat d'État chargé de l'Immigration et des Tunisiens à l'étranger - Ministère des Affaires Sociales

HAMMAMI Ahlem

 

UTICA

BEN AMEUR Kamel

Bureau exécutif du bureau régional de l'Ariana

UTSS - CAD

LOTFI Messaoudi

Coordinateur de projet

Wiki Start Up (incubateur privé) Carthage Business Angels

KHANFIR Mondher

Co-fondateur

 Recommandations 

 Suite à l’identification des besoins et des ressources existantes, l’ensemble des participants a avancé des propositions pour améliorer l’accompagnement des porteurs de projet de la diaspora dans le but de favoriser la création d’entreprises pérennes et innovantes.

Les principales propositions reposent sur une mobilisation du capital humain de l’écosystème en Tunisie, qu’il soit des structures publiques ou des organismes privés et des ONG :

  • Sensibilisation des structures d’appui, en particulier publiques, à la contribution de la diaspora en proposant des rencontres, des échanges, un renforcement des capacités pour l’établissement d’une stratégie opérationnelle multi-acteurs ; 
  • Mise en réseau et synergie entre les structures privées et publiques, en établissant par exemple des partenariats et des sous-traitances ; 
  • Intégration des projets portés par les organismes de coopération étrangers aux offres de service existantes pour éviter de démultiplier les initiatives (lisibilité et non-concurrence) et favoriser la pérennisation des actions
  • Intégrer un accompagnateur dédié et expérimenté à la diaspora au sein des structures afin que les porteurs de projet puissent disposer d’un interlocuteur unique qui fasse le relais avec l’écosystème local ; 
  • Renforcer les capacités des structures d’accompagnement pour répondre aux besoins, en particulier dans la manière d’accompagner les entrepreneurs de la diaspora, dans l’approche plutôt que dans les méthodologies d’accompagnement classiques ; 
  • S’assurer des capacités de dissémination, au sein des structures, de ces renforcements de capacités afin que le relais puisse être pris en cas de départ des professionnels formés (prise en compte du fort turn over) ; 
  • Constituer un réseau de mentors de la diaspora et d’experts qui pourraient travailler de concert avec les structures d’accompagnement et être mobilisés dans les phases de l’accompagnement. 


 
Dans cette rubrique...