L'Agence de l'entrepreneuriat en Méditerranée
Réseaux sociaux
Facebook Acim        LinkedIn Acim
Newsletter entreprendre
en méditerranée
Votre courriel


Votre adresse ne sera utilisée que pour la newsletter et ne sera en aucun cas diffusée ou transmise.
Rechercher
Regard
Revue de presse
Algérie


24/11/2016 

Revue de presse - El Watan

Quand l’Algérie tourne le dos à ses enfants

Les Algériens de la diaspora sont considérés comme étrangers. Pas moins d’ailleurs qu’ils ne le sont dans les pays où ils résident. S’ils arrivent à s’imposer, là-bas, par leur savoir-faire, ils sont peinés par le traitement qu’on leur réserve dans leur propre pays.


Extrait

L’Algérie appelle les étrangers et sa diaspora à venir investir en masse. «Toutes les entraves seront levées.» C’est la promesse qui a été faite, début novembre à Marseille, d’abord par le consul général d’Algérie dans cette ville, puis par le président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie en France et représentant du Forum des chefs d’entreprise (FCE) à l’international, Kaci Aït Yalla.

Mais s’agit-il d’une véritable prise de conscience, d’un engagement sérieux qui vise à faire désormais une place pour les Algériens vivant à l’étranger, qu’ils aient la double nationalité ou uniquement un passeport algérien, ou est-ce juste une énième profession de foi ? Les Algériens de la diaspora veulent bien le croire. Ceux que nous avons croisés à l’occasion de la Semaine économique de Marseille attendent des mesures concrètes.

Said Rabia, El Watan, 24 novembre 2016



 
Dans cette rubrique...