Diriger à distance est un concept professionnel qui prend de l’ampleur un peu partout dans le monde. Ceux qu’on appelle aujourd’hui « patrons virtuels » sont une race en plein développement.

Diriger quand on est loin devient une tendance

Ils sont soit responsables d’unité de télétravailleurs, soit patrons de business international, consultants en déplacement chez le client etc., en tout cas, ils sont en expansion. Souvent, ils voyagent beaucoup, entre les différentes filiales de leur entreprise et le siège ou parfois pour voir les clients importants. Le cas est de plus en plus fréquent de nos jours mais ne manque pas de créer de nouvelles situations ou plutôt de problèmes, qu’il faut aussi régler.. à distance. Devenu tendance, le management à distance a aussi ses défis à relever. Comment faire face?

Quelles problématiques pose le management à distance pour les collaborateurs ?

Diriger à distance ne peut pas être, en toute logique, plus facile que de diriger sur place. Déjà, avoir ses collaborateurs « sous la main » comporte bien des fois des complications incroyables, encore plus ceux qu’on ne voit pas, qu’on ne côtoie pas journellement. L’éloignement du dirigeant crée parfois un sentiment d’isolement, voire d’abandon, chez les salariés. La crainte d’être oublié devient alors très présente, cette crainte qu’on va oublier de lui accorder la promotion qu’ils méritent. Mais il n’y a pas que cela. L’adage dit bien : « Loin des yeux, loin du cœur », aussi, l’absence répétée sinon prolongée du patron peut finir par démotiver les collaborateurs. L’oisiveté peut alors s’installer peu à peu.

Conséquences de l’éloignement sur le manager lui-même

Il ne faut pas oublier le fait que l’éloignement peut aussi causer des problèmes au niveau du manager lui-même. En effet, l’homme a tendance à s’attacher au lieu où il se trouve physiquement. Lui aussi recherche un sentiment de sécurité et d’appartenance. Aussi, il risque de s’éloigner de l’entreprise à laquelle il est rattaché, de négliger les intérêts de celle-ci et de ne se concentrer que sur la satisfaction des clients de l’endroit où il se trouve. Pour ne pas en arriver là, il faut absolument qu’il maintienne un lien social fort avec son entreprise et ne pas oublier son engagement envers elle. Les nouvelles technologies permettent de garder le contact, notamment les e-mails. Mais le recours abusif du courrier électronique peut à la longue dégrader les relations puisque les messages prennent l’allure d’ordres de mission sur ordres de mission.

Rien ne vaut les rencontres physiques

Pour réussir le management à distance, il faut poser comme une priorité les rencontres physiques. Et cela, de manière régulière. En effet, les courriels, les appels téléphoniques et même les discussions et réunions en vidéoconférence ne permettent pas de percevoir les angoisses, les doutes que peuvent ressentir les collaborateurs….Ces outils de communication doivent être réservés au factuel. Rien n’est plus important que les face-à-face pour le relationnel, pour faire les microajustements nécessaires. Il faut par conséquent les programmer à intervalles régulières : par semaine, par mois, par trimestre etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *