Les aéroports desservant l’Amérique et les vols à destination de ce territoire sont hautement surveillés. Les mesures de sécurité sont strictes. Les personnes et les bagages sont soumis à des contrôles stricts. Alors, après avoir complété vos documents de voyage, prêtez une attention particulière à ce que vous mettez dans vos valises.

Les objets de valeurs : autorisés, mais sous conditions

Les objets qui peuvent servir d’armes sont formellement interdits dans les avions à destination des USA. Vous pouvez voyager aux États-Unis avec un ordinateur portable, un appareil photo et d’autres dispositifs électroniques de grande valeur. Il faut faire attention avec vos dispositifs mobiles, comme le téléphone, la tablette ou le laptop. Ils doivent être chargés jusqu’à ce que vous franchissiez l’aéroport des États-Unis. Ils sont considérés comme objets suspects à l’attentat si leurs batteries sont à plat. Par conséquent, si vous ne respectez pas les règlements, ils seront directement détruits.
Vous pouvez également emporter en cabine vos objets irremplaçables et fragiles. Les articles concernés par cette réglementation sont :
– Les papiers de voyage tels que le passeport, l’autorisation ESTA, l’assurance voyage, le carnet de vaccination et la pièce justificative d’hébergement ;
– Les documents irremplaçables comme la carte d’identité nationale, le livret de famille, ou l’extrait d’acte de naissance ;
– Les objets fragiles en verre comme les lunettes.

Tout liquide : interdit pour les USA, mais…

Les passagers à bord des vols à destination des États-Unis ont le droit d’emporter seulement 100 ml de substances fluides. Cette mesure est liée à la loi contre le transport d’explosifs liquides. Les produits concernés sont, entre autres, le gel douche, l’eau, le lait corporel, le shampoing, la pâte dentifrice et la crème.
Les liquides sont autorisés à condition d’être conditionnés dans un sachet en plastique hermétique transparent. Les substances en poudre (comme les épices, le talc et le fard à paupières) ne doivent plus être transportées depuis juin 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *