La boulimie nerveuse et l’hyperphagie sont des troubles de l’alimentation. Les patients qui en souffrent ont une envie de manger sans ressentir la satiété. Cela entraîne inévitablement une suralimentation qui causera à son tour des problèmes de santé et des soucis physiques. Bien que la boulimie nerveuse et l’hyperphagie aient le même symptôme : l’envie de manger sans s’arrêter, les deux maladies ont quand même des différences.

L’hyperphagie : comment se manifeste-t-elle ?

L’hyperphagie est considérée par le corps médical comme un problème d’ordre psychologique provoquant des troubles de l’alimentation chez une personne. Que son corps ressente ou non la faim, la victime a toujours envie de manger. Après avoir mangé jusqu’à en avoir mal à l’estomac, le patient sera d’humeur dépressive et se montrera coupable par ce qu’il a, encore une fois, trop mangé. Du fait de l’apport excessif en énergie, la personne atteinte d’hyperphagie peut souffrir d’obésité. Puisque la suralimentation de l’individu n’est pas due au fait que son corps en a besoin, les spécialistes ont conclu que le souci est causé par des troubles psychiques ou psychologues. Il faut aussi noter que le patient est conscient de son problème, mais il ne se maîtrisera pas. Il adopte surtout ce comportement lorsqu’il est frustré, qu’il est déçu émotionnellement, qu’il se sent seul ou qu’il s’ennuie. Pour soigner ce trouble, il faut connaitre les causes psychologiques du problème afin d’adapter les traitements et les soins thérapeutiques. Si vous souffrez de ce trouble, trouvez sur http://hyperphagie.info diverses solutions pour gérer au mieux l’hyperphagie.

Quid de la boulimie nerveuse ?

On parle de boulimie nerveuse quand une personne a tendance à manger sans ressentir la satiété. Le facteur déclencheur de la boulimie étant d’ordre psychologique, la personne atteinte de ce problème ne présente des cas de troubles alimentaires que de temps en temps. C’est-à-dire quelques fois par semaine (une à quinze fois). On remarquera aussi qu’entre les crises, le patient ne ressent pas le besoin de manger autant. Tout comme l’hyperphagie, ce comportement peut avoir des répercussions néfastes sur la santé de la personne. Il se peut également qu’elle prenne du poids si les crises se font de manière fréquente. Il est à noter que ce type de maladie se présente en 3 phases. Dans un premier temps, la personne va se sentir lasse et ressentira un sentiment d’angoisse permanent. Elle aura alors faim et voudra manger tout ce qu’elle trouve. Ensuite, elle va devenir boulimique. Le patient va manger sans ressentir la satiété, mais en se cachant. Il va surtout chercher à manger des aliments hypercaloriques en ressentant beaucoup de plaisir. La personne en mangera même si elle n’a pas faim. Enfin, elle va ressentir de la culpabilité d’avoir autant mangé. Elle aura également honte d’elle-même et ressentira un grand mal-être. Ceci va s’accompagner de fatigue permanente. Elle va aussi avoir les abdominaux endoloris et peut même vomir après avoir trop mangé. Il est même possible qu’elle provoque les vomissements afin de se soulager.

Le traitement de la boulimie nerveuse et de l’hyperphagie

Pour traiter ces 2 mal-être, il est essentiel que les patients soient suivis par des psychiatres. Il est possible qu’ils suivent une séance de psychothérapie en groupe. On peut aussi leur prodiguer des séances individuelles. Et cela, en complément d’un traitement médicamenteux et un suivi strict de leur alimentation. Dans les cas les plus sévères de l’hyperphagie ou de la boulimie nerveuse, le médecin peut aussi recommander une hospitalisation en journée pour suivre l’état de santé psychologique de la personne et réguler son alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *